Souchet

Plan


souchet-001-adventices-tc
By Arria Belli
  1. Souchet : Nom du Malfaiteur et pseudos
  2. Les méfaits du sus-nommé Souchet en Espaces Verts
  3. Carte d’identité du Malfaiteur
  4. En tout pécheur, il y a quelque chose de bon
    • Consommation
    • Usages industriels
    • Usages Médicinaux
    • Pollinisation
  5. Association de malfaiteurs


1 – Nom du Malfaiteur et pseudos

  • Nom scientifique : Cyperus rotundus L. (du grec kyperos  et du latin rotundus, “rond”)
  • Nom(s) commun(s) : Souchet rond
  • Also hknown abroad as  : Coco grass, Red nutsedge


2 – Les méfaits du sus-nommé Souchet en Espaces Verts

Où sévit-il en ce moment ?carte-france-adventices-tc

.

Notre service de modélisation de la levée des adventices calcule chaque jour le % de levée de chaque adventice pour chacune des 300+ stations météos disponibles;

Quotidiennement, nous actualisons la carte départementale afin d’illustrer, par un code couleur, le % moyen, sur l’ensemble des stations du département, des levées de chaque adventice.

 .

Son développement à aujourd’hui

graphe-levees-adventices-TC

.

Notre service de modélisation de la levée des adventices cumule jour après jour les % de levées pour chacune des adventices; il permet ainsi de visualiser la dynamique de la levée de l’adventice pour chacune des 300+ stations météos disponibles ;

Vous pouvez sélectionner aussi bien une station météo en particulier et l’une des adventices de notre liste .

.

.

Les faits qui lui sont reprochés :

Le souchet a été élue “plus grande adventice mauvaise herbe du monde”

  • présente dans plus de 90 pays,
  • nuisible à plus de 50 cultures agricoles,
  • impact redoutable sur les rendements : – 75% pour la canne à sucre par exemple
  • peu sensible à la plupart des herbicides

C’est une plante COLONISATRICE qui va, en particulier, s’installer dans les zones humides, friches, bords de chemin (fossés). Néanmoins, elle n’apprécie que peu l’ombre et le froid d’où une présence plus remarquée en zone méditerrannéenne.

Les points-clés de sa NUISIBILITE en Espaces Verts :

  • Son système racinaire rhizomatique tubereux qui lui assure une propagation rapide en colonies denses;
  • De plus, le souchet s’adapte à une grande diversité de sols dans une large gamme de pH;
  • POLLEN : pas répertorié parmi les pollens fortement allergènes (RNSA).

3 – Carte d’identité du Malfaiteur

souchet-002-adventices-tc
Rickjpelleg assumed
  •  Cycle : plante vivaces à tubercules
  • Taille : plante dressée mesurant de 40 à 140 cm de haut. Tige grèle à section triangulaire comme l’ensemble des cyperaceaes,
  • Feuillaison : feuilles glaucescentes.
  • Floraison : de août à novembre – fleurs réunies en cime d’épillets rouge foncé de 1 à 2cm de longs –1 longue bractée aigüe à la base de l’inflorescence est notable pour l’identification – non visitées par l’abeille d’élevage, Apis mellifera,
  • Sexualité : monoïque,
  • Pollinisation : anémogamie,
  • Fructification : akènes triquètre. Plus de 2 000 graines par pied,
  • Dissémination : barochore
  • Dormance : 10 ans + de viabilité des graines,
  • Métabolisme : le souchet est une plante en C3,
  • Exigences : plutôt nitrophile
  • Confusions possibles : Cyperus esculentus, Cyperus longus ou Carex hirta.

4 – En tout pécheur, il y a quelque chose de bon

  • Consommation

Citons tout d’abord Cyperus esculentus, le souchet comestible dont il n’est pas besoin de rappeler qu’il est cultivé pour la consommation humaine. Comme pour Cyperus papyrus (cf. ci-dessous – Usages industriels), il est intéressant de noter que sa culture est intimement liée à L’Egypte ancienne; Ce sont les arabes qui ont introduit le souchet – la CHUFA – en Espagne; nous leur devons la fameuse boisson valencianne Horchata de chufa.

Cyperus rotundus peut être consommé comme le souchet comestible à ceci près qu’il est légèrement amer.

Le fourrage peut être donné au bétail bien que peu appétent d’autant qu’il devient fibreux après maturité.

  • Usages industriels

Le souchet rond est utilisé en Chine et en Inde pour consolider les berges des cours d’eau.

  • Usages Médicinaux (cf. Hortical)

    • Les tubercules sont exploités pour la production d’huiles essentielles.
    • La médecine ayurvédique emploie le souchet rond – au tavers de la churna –  depuis des millénaires pour lutter contre la fièvre, les désordres digestifs ou les dysménorrhées.
    • Une découverte archéologique a permis de proposer une activité anti-microbienne associée à la consommation du souchet rond; en effet, l’analyse des dents d’une population d’agriculteurs – et consommant du souchet rond – vivants au Soudan il y a 2 000 ans a révélé moins de 1% de caries ce qui est significativement inférieur à ce que l’on observe pour ce type de population : l’alimentation granivore des fermiers crée un environnement beaucoup plus favorable à Streptococcus mutans – agent de la carie dentaire – qu’un regime alimentaire de chasseurs.
    • Récemment, plusieurs substances actives ont été identifiées dans les tubercules de souchet pouvant expliquer ses vertus médicinales : isokobusone, sugeonol, susquiterpene ou rotundone; ce dernier composé, ainsi nommé car identifié dans le souchet rond,  se retrouve dans le poivre noir,le thym, le géranium,… et aussi dans le cépage Shiraz; il apporte gustativement les notes poivrées.
  • Biodiversité

Non visitée par l’abeille d’élevage, Apis mellifera; la pollinisation par les insectes est anecdotique.

  • Aspects Culturels

NB : il convient de citer l’espèce proche, Cyperus papyrus, jadis cultivée en Egypte ancienne pour sa moelle utilisée pour confectionner les papyrus.


5 – Association de malfaiteurs

Des avis de recherche sont également disponibles pour ces fieffés larrons :